page loader ..
Mon Compte Eshop
Musique

Charlotte Cardin renait de ses cendres

Avec son premier album Phoenix, la chanteuse québécoise à la voix si singulière nous berce dans une pop influencée par le jazz et le blues. Une introspection libératrice où chacun peut se retrouver.

Photographe : Julien Bernard
Styliste : Gemma Bedini

Révélée dans l’émission La Voix (l’équivalent de The Voice en France) à l’âge de 18 ans, la compositrice et interprète québécoise Charlotte Cardin s’est signalée avec deux EP aux tonalités pop, Big Boy en 2016, puis Main Girl l’année suivante. En 2021, elle dévoile sa part d’ombre sur son premier album Phoenix, en décortiquant des sujets intimes liés à la déception amoureuse, aux relations toxiques ou au harcèlement… Une façon honnête d’aborder sa passion pour les relations humaines, amoureuses et amicales, qui s’exprime à travers des morceaux touchants et mélancoliques, qui peuvent parler à chacun.e de nous. Pour NYLON France, Charlotte évoque les moments forts de la création de son premier album et la renaissance personnelle qui l’a accompagné.

T-shirt ACNE STUDIOS

Collier VIBE HARSLOF
Boucle d’oreille MEJURI
Robe ANTONIA SCHREITER

Quelques années après avoir été révélée à travers l’émission La Voix, tu sors ton premier album intitulé Phoenix. Que symbolise ce titre pour toi ?

Le phœnix représente pour moi le cycle infini de la croissance personnelle ou professionnelle, ainsi que les différentes parties de soi que l’on doit laisser de côté en chemin. Partout où il y a une forme d’évolution, il y a aussi des deuils des parties de soi, et ce concept est très représentatif du processus créatif qui a accompagné mon album.

Tu as coécrit Phoenix avec ton producteur Jason Brando et les musiciens qui t’entourent, alors qu’auparavant, tu avais l’habitude de composer en solo. Comment as-tu vécu cette nouvelle expérience ?

La coécriture a été une révélation pour moi. Pouvoir s’inspirer des histoires et influences respectives des gens avec qui j’ai collaboré a rendu le processus créatif hyperdynamique et agréable.

Veste et pantalon CARHARTT WIP
Chaussures VANS
Bijoux MEJURI

Ton album se compose de 13 chansons, et chaque morceau à un style singulier. Ton morceau “Meaningless“, par exemple, est un mélange d’électro-pop, ton titre “Daddy“ est plus rock doux et pop, “Sex to me“, quant à lui, a des airs de reggaeton. Comment fais-tu évoluer ces différentes influences musicales au sein d’un même album ?

La co-écriture m’a permis de sortir de ma zone de confort et d’explorer toutes sortes de styles musicaux. Nous nous sommes énormément amusés avec la production et la recherche musicale et puisque j’écoute moi-même de la musique très variée (de la pop, au jazz, au hip-hop au r’n’b…), je voulais que les genres musicaux qui se retrouvent sur l’album soient à l’image de mes goûts personnels.

Tu termines ton album par le titre « Je quitte » où on t’entend dire “je quitte, mais je ne te quitte pas“ — un au revoir particulièrement doucereux. Peux-tu nous parler un peu plus de l’histoire qui a inspiré cette chanson ?

“Je quitte“ est une chanson qui parle d’avoir besoin d’espace et de temps. Parfois, l’amour n’est pas assez pour soutenir toute une relation et la routine peut user les gens. Que ce soit un mois, une heure ou un an, le temps peut réparer bien des choses, dont les cœurs.

 

Hoodie CARHARTT WIP
Veste LOEWE
Boucle d’oreille MEJURI

Tu dis raconter des histoires communes et romancées : y a-t-il des chansons qui parlent de tes expériences personnelles dans cet album ? Et si oui, lesquelles as-tu voulu mettre en avant ?

L’album est très personnel, donc toutes les chansons sont en quelque sorte des petits chapitres de ma vie. La chanson la plus proche de moi s’intitule “Sun Goes Down (Buddy)“. Elle parle d’un de mes meilleurs amis qui a vécu une phase extrêmement difficile de sa vie pendant laquelle j’ai eu peur de le perdre. J’ai voulu écrire une chanson pour lui dire qu’il n’était pas seul et que beaucoup de gens l’aimaient et étaient là pour lui.

Dans le morceau “XOXO”, tu as trafiqué ta voix pour obtenir ton double masculin… C’est sympa un duo avec soi-même ? Et y a-t-il des artistes avec qui tu rêverais de collaborer ?

Le duo de “XOXO“ est arrivé accidentellement en studio quand nous avons baissé la tonalité d’une piste vocale sans le faire exprès. Nous avons trouvé le résultat très chouette et l’avons donc gardé ainsi, mais c’était une heureuse surprise pour nous au moment où cela s’est passé ! Mes collabs de rêve seraient Frank Ocean, Stormzy, Burna Boy et Radiohead !

T-shirt et pantalon ACNE STUDIOS
Chaussures ADIDAS

J’imagine que tu as hâte de remonter sur scène, une fois que nous serons sortis de cette pandémie ! Tu as déjà dit que tu avais le trac avant de jouer. C’est toujours le cas ?

J’ai toujours adoré performer et si j’ai toujours une belle excitation avant de jouer, ce n’est jamais un stress incontrôlable. J’ai extrêmement hâte de remonter sur scène ! Je trouve que la musique en général prend tout son sens lorsqu’elle est partagée dans un contexte live et j’ai donc hâte que mes nouvelles chansons puissent prendre vie en les partageant avec les gens.

Ton morceau “Sad Girls“ est particulièrement poignant… Quel conseil donnerais-tu pour encourager toutes les sad girls qui t’écoutent ?

Canaliser nos peines à travers nos passions est, à mon avis, la meilleure façon de puiser dans notre vulnérabilité pour grandir.

Photographe : Julien Bernard
Styliste : Gemma Bedini
Assistant styliste : Ihssane El idrissi
Maquilleuse : Marie Dufresne
Coiffeuse : Damien Lacoussade
Production : Producing Love
Remerciement : Le Trianon, 80 boulevard de rochechouart 75018 PARIS
voir l'article
voir l'article
Musique

Charlotte Cardin renait de ses cendres

Se Connecter

Mot de pass oublié ?

Nouveau mot de passe

S'Inscrire* Champs obligatoir

FermerFermer